Biographie

Michel DEBRAY est né à Amiens le 3 novembre 1945. Élève à l'École normale de Perpignan et de Montpellier, il mène dans l'Oise sa carrière d'enseignant qu'il achève au Tréport en juin 2001. C'est une vocation qui s'éteint avec soulagement eu égard à l'imbécillité grandissante d'une administration obtuse et de parents d'élèves abrutis par la propagande néo-libérale sournoise de la double décennie mitterrando-chiraquienne. Parallèlement, depuis son adolescence, il écrit et il peint.

Depuis 1999, ses œuvres sont exposées sur son site : 

Le Poilnet dans la Main

 (http://perso.club-internet.fr/m_debray)

Grâce à ce médium, il a pu rencontrer des acheteurs et des modèles. L'avantage de la peinture réside dans la grande liberté qu'elle offre. Avec l'arrivée du Net, si le métier de galeriste subsiste, c'est  uniquement pour camoufler ici ou là des pratiques financières douteuses. Il n'en va pas de même pour l'édition. Un auteur sans diffuseur n'existe pas. L'édition à compte d'auteur est une escroquerie plus ou moins consentie par la victime. Des éditeurs qui ont refusé des manuscrits de Victor Hugo ou de Marguerite Duras, expédiés par la poste sous un faux nom, se révèlent capables de caviarder des textes magnifiques, d'éradiquer des titres qui leur semblent non-commerciaux et d'imposer des couvertures concoctées par de douloureux imbéciles.

Michel Debray a publié AUTORUT DU SOLEIL, roman érotique Chez Buchet-Chastel en 1982, UNE JOURNÉE À L'ÉCOLE RURALE chez Retz en 1985 et un MANUEL ANALOGIQUE DE VOCABULAIRE, avec Danielle Debray, son épouse, chez Retz en 1990. Il a écrit d'autres romans, érotiques ou non, et un essai, demandé puis refusé par François Richaudeau, non édités à ce jour : DAMIANES, HYPERFOCALE, L'HOMME À LA LICORNE, FUGUE NUPTIALE, CHIENNERIES, CENT PRINCIPES POUR L'ÉCOLE. Une pièce de théâtre LA DIVINE BOUFFONNERIE, écrit de jeunesse (1965) a été éditée par les Éditions Hors en 1977.

Buchet-Chastel a saboté l'édition d'AUTORUT qui aurait pu faire la fortune de son auteur et que l'éditeur Média 1000 avait déjà tenté de formater, provoquant par là même, le refus de l'auteur de voir son texte mutilé. En 1983, il participe à une dérisoire tentative de dénonciation des mœurs éditoriales dans un ouvrage paru aux Éditions de la Nuit (?) sous le nom collectif de Judas. Il est le Judas du huitième chapitre. Ce brûlot n'aura évidemment aucune portée.  En 1987, il signe un contrat avec Le Fleuve Noir pour une collection qui ne verra jamais le jour. La diffusion du Manuel de vocabulaire est ignorée royalement par Nathan qui a racheté Retz. Nathan sera plus tard avalé par Vivendi-Universal ce qui fera provisoirement des auteurs les collègues de Sharon Stone. L'éditeur Retz les relance pour une réédition, toujours tronquée du manuscrit originel que Danielle et Michel Debray décident d'auto-éditer. Michel Debray a découvert récemment un de ses meilleurs textes érotiques piraté par l'un des nombreux forbans du web. Bref, si Michel Debray succombe encore à la tentation d'écrire, il vomit le monde de faux-culs et de crétins qui peuplent les basses-cours de l'édition.

En 1985, il crée la revue LEUP-WÉROU. Depuis 1991, Michel Debray publie gratuitement le POIL DANS LA MAIN et choisit ses lecteurs afin de ne pas être emmerdé par la censure économique. Il y fait paraître, quelquefois, des textes en picard généralement dans la veine grivoise des vieux contes paillards, mais ses oeuvres modestes se veulent résolument ancrées dans la modernité.

Fortement impressionné par les Expressionnistes nordiques et germaniques, c'est d'abord une peinture "militante", agressive, sombre, reflétant une angoisse profonde qu'il produit. En réalité, il apprécie surtout la grande peinture des XVe et XVIe siècles flamands et italiens et rien, ne l'émeut plus qu'un Piero della Francesca, un Simone Martini ou un Vermeer. Cela, c'est pour une sorte d'horizon inaccessible. En fait, il découvre en 1965 qu'il a de grandes affinités avec Clovis Trouille, peintre anarchiste picard, anticlérical, antimilitariste, intensément révolté par la Guerre de 14-18 qu'il a faite et qui l'a traumatisé. Michel Debray sera l'un des rares propagandistes de l'œuvre méconnue de Trouille dont quelqu'un a pu dire : "Il a mis des couilles au Douanier Rousseau" !"

Avec le temps, Michel Debray va s'orienter vers une peinture presque exclusivement érotique et sa palette va s'adoucir jusqu'à utiliser parfois des gris colorés et des blancs. Comme Trouille, il juge que la déformation que certains artistes font subir à l'image du corps féminin est indigne ; comme Trouille, il pense que le caractère subversif, voire pornographique de ses œuvres, leur permettra de traverser le temps.
Michel Debray a exposé de Beauvais à Perpignan en passant par la Chapelle des Pénitents de Collonges-la-Rouge et le Salon de l'Érotisme de l'Espace Austerlitz, la Galerie des Blancs-Manteaux mais ces expériences l'ont toujours déçu. C'est pourquoi il a accueilli la formidable liberté offerte par Internet qui le met à l'abri des oukases et des censures des galeristes et des éditeurs.

Michel Debray vit à Ault (Somme) au bord de la Manche, entre les falaises de Caux et la Baie de Somme. Il continue à écrire et a plusieurs projets de roman en cours. Il ne peint jamais le magnifique paysage dans lequel il baigne : il persiste à peindre des corps de femmes. Ses œuvres sont visibles chez lui, en permanence. On peut prendre contact avec lui par courriel :
mailto:m_debray@club-internet.fr
.

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Octobre 2017
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          
<< < > >>
 
Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus - Articles les plus commentés